Les 5 produits les plus exportés par l’Arménie

Membre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) depuis 2003 et de l’union économique eurasienne depuis 2015, l’Arménie s’efforce de développer son économie grâce à un nombre d’exportations. Parmi ses produits les plus demandés, le cognac. Ce n’est pourtant pas ce qui figure en tête de liste

Pays peu industrialisé, l’Arménie exporte surtout des matières premières et des produits agro-alimentaires. Voici, dans l’ordre, les produits arméniens les plus vendus à l’étranger.

  1. Minerais de cuivreL’Arménie dispose de 7 657 000 tonnes de cuivre. Ce métal représente 20,1 % des exportations de l’Arménie, qui rapportent 370 millions de dollars de revenus. La Géorgie est le pays le plus demandeur.
  2. Tabac à roulerEn 2016, le tabac représentait 12 % des exportations de l’Arménie, soit 210 millions de dollars.
  3. SpiriteuxLa vente du cognac à l’étranger a rapporté à l’Arménie 147 millions de dollars, soit 8,6 % de ses exportations. Le cognac arménien est réputé. Apprécié par les Soviétiques, il l’était aussi  de Winston Churchill, qui l’avait goûté à Yalta. En 2013, lors d’une réunion à Sotchi, Vladimir Poutine a offert à l’ancien Premier ministre britannique, David Cameron, une bouteille de ce cognac.
  4. Or7,4 % des exportations de l’Arménie viennent de l’or, soit 140 millions de dollars en 2016. Cette année, une nouvelle mine d’or va ouvrir près de Djermouk, à 175 km d’Erevan. Elle sera exploitée jusqu’en 2029 par une société britannique, Lydia International.
  5. DiamantsD’après le Service national des statistiques, les entreprises arméniennes ont fabriqué 90 776 carats de diamants au premier semestre de 2017, en hausse de 53,5 % par rapport à la même période en 2016. Pendant l’ère soviétique, l’Arménie traitait les diamants en URSS. Le pays a acquis une expertise de classe mondiale dans le domaine de la taille et du polissage des pierres précieuses, comme le diamant.

La Russie : premier client de l’Arménie

Près de deux milliards de dollars. C’est ce que l’Arménie a gagné en 2016 grâce à ses exportations. Son premier client est la Russie. En 2016, les exportations vers ce pays ont augmenté de plus de 51 %, soit 371 millions de dollars. Ces échanges sont facilités par l’exemption de droits de douane pour la Russie. Pour accroître ses exportations, l’Arménie fait des efforts, notamment auprès des pays arabes.

« Des réformes audacieuses et profondes sont nécessaires pour améliorer la gouvernance, accroître la compétitivité, freiner les comportements monopolistiques, diversifier les exportations et d’une manière générale moderniser l’économie »

L’enclavement de l’Arménie et son lien historique avec la Russie la rendent fortement dépendante. «Des réformes audacieuses et profondes sont nécessaires pour améliorer la gouvernance, accroître la compétitivité, freiner les comportements monopolistiques, diversifier les exportations et d’une manière générale moderniser l’économie», indique le conseil des directeurs du FMI.

 


Source : Observatory of Economics Complexity